Foire aux questions


La réglementation portant sur les déchets vise à réduire la production et la nocivité des déchets, depuis la fabrication jusqu’à la fin de vie. Pour cela, elle fixe des priorités pour y parvenir. La première priorité est de réduire les déchets. La seconde est la réutilisation (réparation, ressourcerie,…). La troisième est le recyclage. Dans le cas des emballages, les possibilités de réutilisation sont bien souvent limités La réduction et le recyclage sont donc des axes prioritaires.

Contrairement à une idée reçue, le Point Vert ne veut pas dire que l’emballage est recyclable. Il signifie que l’entreprise qui met en vente ce produit participe financièrement à la collecte, au tri et au recyclage des emballages. Le Point Vert a été créé en France il y a plus de 20 ans dans le cadre de la Responsabilité Elargie du Producteur.

La bouteille de lait dans le paquet de céréales par exemple ? Cela gêne considérablement le travail en centre de tri où les emballages doivent être séparés par matériaux pour être recyclés. En synthèse, les emballages doivent être déposés EN VRAC.

Sauf cas particulier, il ne faut pas mettre vos déchets recyclables dans un sac poubelle ou dans un sachet en plastique. Cela gêne considérablement le travail en centre de tri où les emballages doivent être séparés par matériaux pour être recyclés. Les emballages qui se trouvent à l’intérieur de sac ne peuvent pas être séparés et risquent de ne pas être recyclés.

Les emballages non recyclables viennent perturber le travail en centre de tri. Ils doivent être séparés des emballages recyclables et réacheminés vers les autres filières de traitement des déchets, ce qui nécessite un double transport. En France, les erreurs de tri représentent un coût très important pour les collectivités locales et donc pour les habitants.

Non, c’est inutile. Le tri ne doit pas engendrer le gaspillage de ressources naturelles comme l’eau.Il faut simplement bien les débarrasser de leur contenu pour qu’ils soient recyclés.

Les encombrants sont des déchets qui, en raison de leur volume et de leur poids, ne peuvent pas être collectés avec les ordures ménagères. Ils doivent être apportés en déchèterie ou déposés sur le trottoir la veille du jour de la collecte des encombrants lorsque celle-ci est proposée.

Les DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) et les produits toxiques (peintures, solvants,…) sont des déchets dit dangereux, et ne doivent pas être présentés à la collecte en porte à porte.
Les DEEE peuvent être donnés à une association, rapportés en magasin lors de l’achat d’un appareil neuf ou bien déposés en déchèterie.
Les PRODUITS TOXIQUES doivent être déposés en déchèterie.

En cas de doute, vous pouvez consulter le guide de tri ou le site internet du SIGIDURS.
En dernier recours, et s’il n’est pas considéré comme dangereux, il vaut mieux jeter ce déchet dans le bac à ordures ménagères.