sigidurs

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

A votre service pour vos déchets

Foire aux Questions

Aujourd’hui, les modes de consommation et de conditionnement des produits nécessitent des emballages de plus en plus évolués. Notre production de déchets ne cesse d’augmenter (plus de 1 kg par jour et par habitant). Nous nous débarrassons des emballages et des papiers sans y penser. Pourtant, certains d’entre eux sont en réalité des matériaux que l’on sait recycler pour leur donner une seconde vie. Ils peuvent servir à la fabrication de nombreux objets que nous utilisons quotidiennement. Par exemple, 27 bouteilles plastiques suffisent pour réaliser un pull polaire, l’acier des boites de conserves est réutilisé dans l’industrie sidérurgique, l’aluminium est utilisé pour la fabrication de pièces automobiles, les papiers et cartons redonnent du papier/carton et le verre est recyclable à l’infini et sert à fabriquer de nouvelles bouteilles.

Pour pouvoir être recyclés ces matériaux ne doivent pas être mélangés avec les ordures ménagères sinon ils se saliraient mutuellement et les déchets recyclables ne seraient alors plus récupérables. Ils rejoindraient alors l’usine d’incinération avec les ordures ménagères.
C’est pourquoi, la seule solution passe par chacun d’entre nous : il faut que nous apprenions à séparer ce qui est à recycler de ce qui ne l’est pas.  C’est-à-dire, à trier nos déchets. De plus, ne l’oublions pas, la récupération de ces déchets recyclables permet de préserver notre environnement (préservation des ressources naturelles et des matières premières) et de maîtriser les coûts d’élimination des déchets (limitation des quantités de déchets à éliminer par l’incinération ou l’enfouissement qui sont des procédés de plus en plus coûteux).

Omniprésent, cette matière présente l’avantage de se recycler plusieurs fois… à condition d’être correctement triée.

Chaque plastique dispose de sa propre filière :

  • plastique transparent (bouteilles d’eau)
  • plastique coloré (bouteilles d’eau pétillante)
  • plastique opaque (bouteille de lait), film plastique,…

Une fois triés, les déchets plastiques doivent être nettoyés de leurs impuretés avant d’être broyés pour devenir des paillettes. Ces paillettes sont fondues à très haute température pour se transformer en granulés, prêt à de nouveaux usages.

Matières brunes 40% :
Bois de taille broyés
Feuilles
Papier journal
Paille
Fanes du potager
Fleur sèche

Matières vertes 60% :
Tontes de gazon
Compost jeune
Mauvaises herbes
Epluchures fruits et légumes
Restes de repas
sauf os, viande et poissons

Il s’agit des déchets issus de l’activité domestique des ménages, pris en compte par les collectes usuelles.

Les ordures ménagères ne doivent pas contenir les déchets des professionnels : ces derniers doivent prendre leurs dispositions pour éliminer leurs propres déchets.

Les ordures ménagères ne doivent pas non plus contenir de déchets recyclables dont la collecte spécifique existe sur le territoire.

Les 9 vies du papier

À chaque valorisation, l’ancien papier est nettoyé, transformé en pâte puis séché et conditionné en rouleaux prêt à l’emploi. Ce processus détériore progressivement les fibres qui le composent.

En général, après 8 à 9 cycles, le papier est considéré comme trop abimé pour une nouvelle utilisation sous cette forme. On s’en sert alors pour fabriquer du papier journal ou des mouchoirs.

Vous pouvez vous procurer un autocollant Stop Pub :

  • à l’accueil du SIGIDURS
  • dans votre mairie : plus d’un français sur deux habite dans une commune qui dispose d’autocollants Stop Pub,
  • à l’accueil ou à la caisse centrale de votre grande surface habituelle : certaines enseignes proposent leur propre autocollant,
  • auprès d’une association de défense de l’environnement ou des consommateurs ayant créé son autocollant,
  • soit en l’imprimant depuis le site du ministère de l’Écologie et du Développement durable.

Les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) doivent suivre un traitement à part ! Complexes, ces produits comportent de nombreux composants parfois toxiques. Un démantèlement s’impose pour séparer les différents matériaux et permettre leur valorisation.

Les particuliers ont l’obligation de les jeter dans la benne dédiée d’une déchèterie ou des les confier à un éco-organisme agréé, dont les bacs sont disponibles en grande surface. Les entreprises peuvent passer par un professionnel pour assurer l’enlèvement et la gestion de ces déchets.

Quant aux les producteurs d’équipements électriques et électroniques, ils sont responsables de l’enlèvement et du traitement des DEEE mis sur le marché après le 13 août 2005. Avant cette date, les détenteurs restent les seuls responsables des déchets issus de ces produits. 3 éco-organismes ont obtenu l’agrément pour collecter les DEEE professionnels : Ecologic, Eco-systèmes et Recyclum.